AGRIFAUNE aux Culturales 2019

Malgré le temps plus que mitigé, près de 18 000 visiteurs sont venus parcourir les allées du salon des Culturales 2019 les 5 et 6 juin dernier aux portes du Futuroscope.

Parmi les 370 exposants présents figurait un stand Agrifaune financé par l’ONCFS et animé conjointement par la FRCNA, la FDC86, la FNC, la Chambre Régionale d’Agriculture de Nouvelle Aquitaine, la CA86, l’APCA et l’ONCFS. Ce fut l’occasion de mettre en avant les travaux réalisés par le monde de la chasse avec les agriculteurs du réseau pour l’aménagement du territoire en faveur des auxiliaires des cultures et de la petite faune sauvage (couverts végétaux, mélanges fleuris, infrastructures agroécologiques, barre d’effarouchement…)

Des temps forts ont été proposés aux visiteurs : comment concilier gestion de l’interculture et préservation de la faune sauvage, présentation d’itinéraires techniques de la plantation à la destruction de couverts favorables à la petite faune sauvage, choix semis et entretien des couverts fleuris… Les partenaires du réseau Agrifaune ont également été invités à un buffet sur le stand en fin de première journée.

Une conférence de presse avait également été prévue la première journée pour présenter le réseau Agrifaune et ses actions. Elle n’a pu malheureusement se tenir en raison de la défection de la presse.

Point d’orgue de ces animations, Monsieur Christophe PINARD (Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) est venu parler de l’Observatoire Agricole de la Biodiversité. Impulsé par la Stratégie Nationale pour la Biodiversité, l’OAB est une initiative du Ministère en charge de l’Agriculture, dont la coordination scientifique a été confiée au Muséum National d’Histoire Naturelle. Cet observatoire permet d’étudier la biodiversité des milieux agricoles en lien avec les pratiques culturales, en suivant quatre groupes d’espèces : abeilles sauvages, papillons, invertébrés terrestres et vers de terre.

« Avoir donné la possibilité de présenter l'OAB, voir d'autres dispositifs destinés à observer la biodiversité en milieu agricole, était une excellente chose, qui s'est traduite par de nombreux contacts et échanges et, comme évoqué en particulier avec des représentants de fédérations de chasseurs (Caroline Cailly, Alex Chanteloup, Benoit Fougerouse...), une opportunité pour mieux nous connaître. Car concrètement, nous avons évidemment de très nombreux sujets en commun, à commencer par des questions techniques qui ne font peut-être pas totalement consensus à ce jour (je pense en particulier au statut de l'agroforesterie pour la chasse, question qui donnera lieu à une réunion importante, demain), mais qui ne pourront se régler que si nous nous connaissons. Et cette journée, sur cet objectif comme sur beaucoup d'autres, a pleinement rempli ses fonctions ! » (Christophe PINARD)

Côté visiteurs, plus de 200 contacts ont été établis sur le stand avec une fréquentation plus assidue le deuxième jour compte-tenu d’une météo plus clémente. Les profils et les motivations étaient variés. La barre d’effarouchement et les couverts faune sauvage exposés ont été d’excellents vecteurs d’échanges. Toutes générations confondues, les agriculteurs que nous avons vus étaient conscients de l’impact croissant du machinisme sur la faune sauvage et souhaitaient en savoir plus sur la composition et la conduite des couverts faune sauvage, particulièrement en interculture ou interrang de vigne. La problématique des dégâts de corvidés sur semis a été aussi fréquemment évoquée. Enfin certains agriculteurs nous ont interrogés afin de savoir comment ils pouvaient intégrer le réseau Agrifaune.

Gardons le contact

logo ekolien découverte de la nature

chasseurs france tv

Partenaires financiers et institutionnels

Conseil régional de Nouvelle Aquitaine
DREAL Nouvelle-Aquitaine
Chambre Régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine
DRAAF Nouvelle Aquitaine
ONCFS Agrifaune
CESER
Fondation des Habitats
ARB Nouvelle-Aquitaine

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience et optimiser votre expérience de navigation